vendredi 28 juin 2013

Formation sauveteur secouriste du travail (SST) pour des personnels de l'IUT et l'Enssat à Lannion

Dix membres des personnels de l'université de Rennes 1 travaillant à l'Enssat (8 pers.) et à l'IUT (2 pers.) se sont formés au secourisme les 25 et 27 juin dans les locaux de l'École d'ingénieurs. Ces deux sessions ont été dirigées par Mickaël Cadudal, ingénieur hygiène et sécurité, responsable qualité, sécurité et environnement de l'université de Rennes 1. À la question posée à chaque participant sur la motivation de sa présence, la réponse quasi unanime a été : « multiplier les SST sur mon lieu de travail est un des objectifs, mais des motivations personnelles m'amènent également à vouloir me former au secourisme ».
Sur les deux journées, le passage de la théorie à la pratique ne s'est pas fait attendre, avec l'impératif majeur de mémoriser les trois missions principales d'un SST : protéger - alerter - secourir.
La théorie c'est entre autres reconnaître les couleurs de la signalétique,
savoir ce que signifie PLS (position latérale de sécurité), RCP (réanimation cardio-pulmonaire), etc.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir © service communication de l'Enssat
Pour le rythme du massage cardiaque, il est recommandé à tout sauveteur seul
d'alterner 2 insufflations et 30 compressions, le rythme des compressions
doit s'approcher de 100 par minute (120 pour un nourrisson).
Cliquez sur l'image pour l'agrandir © service communication de l'Enssat 
Que faire après l'extraction d'une personne d'un lieu enfumé ?
Cliquez sur l'image pour l'agrandir © service communication de l'Enssat  
Apprendre et comprendre le rôle du défibrillateur...
Cliquez sur l'image pour l'agrandir © service communication de l'Enssat 
Diagnostiquer si une personne est consciente ou non...
Cliquez sur l'image pour l'agrandir © service communication de l'Enssat  
Mise en PLS après un choc électrique, et savoir repérer le point d'entrée et de sortie du choc...
Cliquez sur l'image pour l'agrandir © service communication de l'Enssat  
Blessures diverses du quotidien, savoir (se) protéger en évitant le sur-accident,
alerter et /ou demander conseil au SAMU (en composant le 15).
Cliquez sur l'image pour l'agrandir © service communication de l'Enssat  
Rappel de quelques numéros d'urgences :
  •  le 18 pour les sapeurs-pompiers si nécessité de secours d’urgence à personne, accident de la circulation, sinistre (feu, explosion ou autre sinistre) ;
  • on appelle le SAMU au 15 
dans les cas suivants : conseil médical, médecin de ville, transport sanitaire ;
  • le 112 est est le numéro d’urgence commun aux 27 pays membres de l’Union Européenne, la Suisse y compris. Il peut être composé à partir d’un téléphone fixe ou portable (bloqué, sans crédit, même sans code PIN. En cas de problème de réseau, l’appel aboutit dans un centre d’appel d’urgences) ;
  • le 17 pour appeler la Police pour tous les problèmes d'ordre publique
  • pour contacter le centre antipoison et de toxicovigilance de Rennes : 02 99 59 22 22