mardi 19 mars 2013

Conférence sur le lidar de Dumont D'Urville par Guillaume Payen, ancien enssatien

Guillaume Payen,
© Photo Enssat
Guillaume Payen (photo) a été diplômé de l'Enssat en 2009, dans la spécialité optronique. Suite à cela il a été durant deux années ingénieur de recherche chez LATMOS (Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales) et, actuellement,  il est optoélectronicien volontaire à L'institut polaire français Paul-Émile Victor (IPEV). Il s'occupe de trois instruments à la base de Dumont D'Urville situé en Antarctique : un instrument permettant de mesurer les rayons cosmiques, un instrument permettant de faire des mesures d'ozone et de NO2 cumulé de l'atmosphère (SAOZ), et l'instrument principal, un lidar aérosol et ozone (LOANNA), permettant de mesurer le rapport de diffusion dans l'atmosphère (et ainsi récupérer la concentration d'aérosols, ainsi que ces propriétés physiques) et de mesurer l'ozone (afin d'étudier le fameux « trou de la couche d'ozone »).
La conférence que Guillaume exposait hier dans un des amphithéâtre de son ancienne École, portait sur la technique lidar.